Dunstan baby language ou comment comprendre les pleurs de bébé

Vous avez probablement cliqué par curiosité sur cet étrange titre. Alors qu’est-ce que le Dunstan Baby Language ? Est-il vraiment possible qu’un mode d’emploi pour bébé existe? Et bien, oui, enfin presque. Jusqu’à il y a peu, personne ne s’imaginait qu’il existait un langage universel pour les bébés. Et pourtant, les pleurs des bébés du monde entier sont très similaires non ? C’est grâce à cette méthode de communication que vous pourrez commencer à décrypter leur « paroles ».

Et c’est très simple et logique une fois que vous avez appris à écouter votre bébé. A travers ses pleurs et ses petits sons, un bébé nous dit tout, mais à sa façon. Il vous faudra un peu de pratique pour tout assimiler mais vous pourrez ensuite le comprendre facilement.

Un langage universel

En fait, chaque nouveau-né de ce monde utilise les cinq mêmes sons pour ses tout premiers besoins de base. On y retrouve la faim, la fatigue, les rots, les maux d’estomac et les coliques, ou le malaise général. Ces sons sont basés sur ses réflexes physiques qui sont innés. Ce sont donc les mêmes sons pour tous les bébés du monde. Peu importe à quelle culture ils appartiennent ou avec quelle langue maternelle ils grandissent.

L’origine de ce langage réside dans notre évolution. Le cri d’un bébé humain, comme celui d’un jeune animal sans défense, est un mécanisme protecteur important. Le son doit être spécifique et différent, afin que chaque mère humaine ou animale puisse réagir immédiatement, pour que le jeune sans défense se calme rapidement et n’attire pas de prédateurs.

Une découverte en Australie

C’est une Australienne, Priscilla Dunstan, qui a découvert ce lien direct entre les sons spécifiques des bébés et les besoins biologiques fondamentaux des nouveau-nés. Priscilla est née avec un don remarquable. Elle avait une mémoire auditive remarquable ainsi que le don très rare de l’oreille absolue. Elle a donc la capacité d’analyser avec précision la structure de chaque son.

Tomas, le fils de Priscilla, était l’un des nombreux bébés souffrant de coliques et de longues périodes de pleurs inexplicables. Comme beaucoup de jeunes mères, elle se sentait souvent isolée et stressée parce qu’elle ne savait pas ce que signifiaient ses pleurs et ce dont il avait besoin. Au fil du temps, elle a observé son fils émettre quelques sons avant qu’il ne se mette à crier. Elle l’écouta attentivement et découvrit un schéma qu’elle comprenait.

bébé qui a faim et qui pleure

Les bébés communiquent

Durant ses 10 ans de pratique en tant que chanteuse d’opéra, elle a appris comment les sons sont produits par notre corps. Priscilla a commencé à tenir un journal intime avec des notes sur les sons qu’elle pouvait entendre de son bébé et sur ce qu’elle faisait pour empêcher Tom de pleurer. Une décennie de recherches et d’études avec plus de 1000 bébés de plus de 30 nations ont suivi pour valider sa découverte. Ils ont mis en lumière un langage universel pour les bébés qui transforme les suppositions en une communication précise et efficace.

Avec seulement cinq nouveaux « mots » en langage bébé, les portes s’ouvrent à tous les parents. Grâce à cela, nous allons pouvoir mieux comprendre les nourrissons et ce dont ils ont besoin. Et cela présente des avantages considérables à long terme :

70 % des mères participants aux études ont confirmé que leur bébé se calmait plus rapidement. Elles ont également expliqué être beaucoup moins stressées. Elles expliquent également avoir davantage confiance en elle. La moitié des participantes à l’étude ont même réussi à mieux dormir et se sont senties plus proches de leur enfant.Les pères ont également signalé ressentir moins de stress à la maison et une influence positive sur leur relation familiale. Ce n’est pas étonnant, car le système Dunstan est comme un simple manuel d’instructions pour les soins d’un nouveau-né. Vous entendez les sons du bébé et savez exactement de quoi il a besoin.

Ce qui est bien, c’est que même les pères reconnaissent rapidement les « mots de Dunstan » et se sentent activement impliqués dans les soins du bébé dès le premier jour. De cette façon, les deux parents comprennent aussi bien leur nouveau-né et ses besoins et, en plus de l’allaitement, ils peuvent subvenir à leurs besoins de la même façon.

bébé dort

Moins de pleurs et plus de sécurité

Partout dans le monde, des parents racontent comment l’apprentissage du langage Dunstan baby change leur vie et l’expérience de leur bébé. Alors que les pleurs des bébés créent souvent du stress, un sentiment d’impuissance et parfois même de désespoir pour les parents, Dunstan Baby Language réduit cette pression et cette tension.

En faisant une pause et en écoutant, les besoins des bébés peuvent être rapidement identifiés et facilement satisfaits. Le bébé nous dit concrètement ce dont il a besoin et nous devons réagir correctement. Cela crée la sécurité et la proximité et c’est comme si une nouvelle paire d’oreilles nous avait été donnée. Même les frères et sœurs plus âgés, voire toute la famille, peuvent maintenant comprendre la langue et les besoins du nouveau venu. Vous avez donc un bébé heureux et une famille qui n’est pas dépendante de l’enfant.

Comprendre ce que dit votre bébé

L’objectif de Dunstan Baby Language est d’aider les jeunes parents. Cela permet d’aider les parents à identifier les pleurs de leur bébé et de pouvoir répondre dès le premier instant à ses besoins.

Les sons Dunstan sont généralement utilisés par les bébés jusqu’au quatrième ou cinquième mois de vie. Si les parents réagissent de manière fiable aux sons pendant ce temps, cette communication basée sur les réflexes de l’enfant se transforme en une application consciente des sons à partir du quatrième mois environ. Il est donc possible que certains de ces sons soient conservés jusqu’au premier anniversaire de l’enfant.

Ainsi, les bébés sont détendus et les parents sereins, qui se retrouvent dès le début dans une relation sécurisante et dans une routine douce guidée par le bébé. Si le bébé est heureux, maman et papa aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *