Tout savoir sur la bronchiolite

La bronchiolite est une maladie qui atteint les nourrissons. Elle est la plupart du temps bénigne et sans conséquence. Mais il convient de prendre quelques précautions pour éviter de transmettre le virus autour de vous.

Qu’est-ce que la bronchiolite ?

La bronchiolite est une maladie infantile qui correspond à l’inflammation aiguë des bronchioles pulmonaires. Il s’agit de petits conduits à l’intérieur des poumons. C’est une forme de bronchite du nourrisson plus sévère. Elle atteint principalement les nourrissons de moins de deux ans. Cette maladie est très contagieuse et se transmet très rapidement. Le virus à son origine est le virus respiratoire Syncitial. Ce virus se propage par la salive ou les sécrétions du nez. Cela peut donc se transmettre directement de personne à personne (éternuements, toux, mouchage…) ou par un contact direct (baisers, bisous). Cela peut également se transmettre par l’intermédiaire d’objets en contact avec la salive atteinte, il s’agit souvent des jouets de l’enfant.

Quels sont les symptômes de la bronchiolite ?

Les premiers symptômes repérables sont les mêmes que pour un banal rhume : éternuements et nez qui coule principalement. Mais vous verrez rapidement apparaître d’autres symptômes. Il peut apparaître une toux sèche qui se transformera rapidement en toux grasse, une respiration difficile, une fatigue importante ou encore une perte de l’appétit. Dans de plus rare cas, il peut aussi y avoir un pic de fièvre.

Quels sont les risques de complications ?

Les complications sont plus fréquentes chez les bébés de moins de 3 mois ou chez les bébés prématurés. De même, les bébés ayant une santé fragile (maladie respiratoire ou cardiaque, déficience du système immunitaire) ont plus de risques de développer des complications suite à une bronchiolite.

La complication la plus grave est la détresse respiratoire. Si votre bébé respire de façon anormale (respiration de plus en plus rapide, pause respiratoire) ou si il devient cyanosé (lèvres ou extrémités qui deviennent bleu), appelez immédiatement le SAMU.

Il est également possible de développer une surinfection bactérienne qui sera vite maîtrisée grâce à des antibiotiques. Les enfants ayant eu la bronchiolite sont plus à risque de développer de l’asthme en grandissant.

Quels sont les traitements contre la bronchiolite ?

Il n’existe pas de traitement spécifique pour la bronchiolite. Il faut procéder à des lavages de nez réguliers afin de libérer les voies nasales et le pharynx. Cela évitera ainsi aux mucosités de descendre et de provoquer une surinfection. Il est également conseillé de fractionner les repas car les bébés perdent de l’appétit. Assurez-vous d’hydrater suffisamment votre enfant. En cas de fièvre, vous pouvez donner un traitement antipyrétique comme le paracétamol.

Longtemps prescrite, la kinésithérapie respiratoire n’est aujourd’hui plus aussi recommandée. En effet, aucune étude n’a réussi à prouver son efficace chez les bébés ayant la bronchiolite.

Enfin, étant donné que la bronchiolite est dû à un virus, l’utilisation d’antibiotiques n’est pas nécessaire. Ils ne sont nécessaires qu’en cas de surinfection bronchique.

Comment éviter la transmission de cette maladie ?

Pour éviter la transmission de la bronchiolite, il convient de suivre de petites règles simples. Eviter tout contact avec des personnes malades comme les lieux publics ou les transports en commun. Lavez-vous régulièrement les mains, surtout avant de prendre votre bébé. Lavez régulièrement les jouets de votre bébé et aérez tous les jours la maison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *