Que faire quand votre enfant a peur de l’eau ?

La peur de l’eau peut se développer à tout âge et peut s’expliquer de plusieurs manières différentes. Votre enfant peut très bien manifester cette peur de l’eau brutalement. L’écouter et le comprendre sont les premières choses à faire.

Pourquoi a-t-il peur de l’eau ?

Une réaction normale

Pour les enfants, l’eau est quelque chose d’inconnu et ils s’en méfient donc de manière naturelle. Cela peut être encore plus marqué devant une grande étendue d’eau comme la piscine ou la mer. La mer est une étendue d’eau à perte de vue, qui bouge et qui peut paraître agressive pour un jeune enfant. A cet âge, cela peut-être très impressionnant. C’est  en partie pour cela que l’on déconseille de baigner son enfant dans la mer avant ses 1 an.

Cela dépend de l’âge de l’enfant

En fonction de son âge, la peur de l’enfant n’est pas la même. Jusqu’à deux ans environ, son imagination et sa créativité l’emportent. Il a des difficultés à faire la différence entre ce qui est réel et ce qui ne l’est pas. Avec les grandes étendues d’eau, il peut s’imaginer que celle-ci est un monstre gigantesque qui va l’avaler.

En grandissant, l’enfant change de façon de voir les choses, il n’apparente plus l’eau à un monstre. En revanche, il commence à prendre conscience du regard des autres. Et oui, déjà à cet âge, ils commencent à se questionner sur leur apparence si elle est différente de celle des personnes qui l’entourent. Il peut se trouver trop petit, trop gros, trop blanc et peut alors angoisser de se rendre à la plage ou à la piscine où il doit se dénuder.

L’entourage peut transmettre cette peur

Quel parent n’a jamais eu peur que son enfant se noie ? Et bien, votre enfant ressent tout cela. Et si vous, en tant qu’adulte, avez peur de l’eau, comment lui, si petit, peut-il être rassuré ? On estime en moyenne qu’un adulte sur quatre a peur de l’eau. Essayez dans un premier temps de vaincre votre propre peur. Et vous verrez qu’en étant plus serein, vous pourrez accompagner votre enfant dans des baignades agréables, sans angoisse. En général, les personnes ayant subit un traumatisme comme une expérience de noyade ou ayant été spectateur de seul peuvent développer une peur majeure de l’eau.

Comme un mauvais souvenirs

Dans certains cas, les enfants peuvent garder un mauvais souvenirs d’un événement avec de l’eau. Un souvenir peut être suffisant à provoquer une peur de l’eau. Cela peut-être une chute dans la baignoire, un bain donné dans de mauvaises conditions ou un bain après lequel il a eu très froid. Tant de petites choses auxquelles il faut être très vigilent au quotidien.

jeune garçon dans piscine

Ce qu’il ne faut surtout pas faire

Faire de mouvements brusques

Dans n’importe quelle situation, un adulte qui fait des gestes brusques devant un enfant lui fera peur. Ce type de mouvements être agressif et violent pour un enfant, et encore plus pour un bébé. Il prend cela comme une agression. Si vous ajoutez le facteur eau à cela, l’enfant se sentira en insécurité et augmentera le risque de développer une peur de l’eau. Même si votre enfant tombe dans l’eau, essayer de rester calme dans vos gestes pour éviter d’inquiéter votre enfant.

Etre trop protecteur

Vous êtes en panique lorsque votre enfant tombe dans l’eau ? C’est normal. Et pourtant, cela n’est pas forcément adapté. En effet, un bébé peut rester jusqu’à 12 secondes la tête sous l’eau avant de boire la tasse. Si vous êtes à proximité de lui, vous avez donc le temps de réagir. Ne le collez pas sans cesse. Assurez-vous qu’il a des brassards ou une ceinture bouée et profitez d’un bon moment avec lui.

L’empêcher d’essayer seul

Il est très important de le laisser faire ses propres expériences. Cela vaut aussi bien dans l’eau que dans le quotidien. L’enfant a besoin de se débrouiller seul pour apprendre. Et oui, même si cela implique souvent des échecs voir des chutes. Ne faites pas les choses à sa place. Montre-lui que vous êtes présent si besoin, mais laissez-le essayer. Pour entrer dans une piscine par exemple, si il marche, ne le mettez pas vous-même dans l’eau. Laissez-le descendre par l’escalier ou l’échelle et voyez comment il se débrouille. Attendez que la demande d’aide vienne de lui.

bébé jouant à la piscine

Comment remédier à cette peur ?

Apprendre à aimer l’eau

Il faut réussir à faire comprendre à votre enfant que l’eau peut être agréable. Il doit se familiariser avec cet élément. Accompagnez-le tranquillement dans ce processus. Cela peut passer tout d’abord par des jeux d’eau (batailles d’eau, petit jeu dans le bain). Puis, vous pourrez l’accompagner à la piscine, seul ou en famille. Bien entendu, respectez son rythme. Ne le brusquez pas et ne le forcez surtout pas à aller dans l’eau si il ne veut pas. Vous pouvez très bien le laisser regarder les autres s’amuser. Avec de la patience, il comprendra que lui aussi peut s’amuser et ira de lui-même vers le bassin.

Prendre des cours de natation

Une fois cette première étape passée, aidez-le à se sentir à l’aise dans l’eau. Vous pouvez très bien lui montrer comment faire la planche par exemple ou jouer avec lui tout simplement. Lorsque vous le sentez prêt, vous pouvez lui proposer de participer à des cours de natation. Il y apprendra les bases de la nage. Vous pouvez également l’inscrire à des cours d’auto-rescue. Cela lui permettra de savoir quoi faire pour se sentir en sécurité dans l’eau. Dans tous les cas, il est primordial de suivre les progrès de votre enfant et de respecter le temps que cela prend.

Consulter un professionnel de santé

Si malgré vos efforts, la peur de votre enfant persiste ou pire s’aggrave, vous aurez peut-être besoin d’une aide extérieure, comme un pédopsychiatre par exemple. Votre enfant souffre peur d’aquaphobie, la peur de l’eau, et seul un spécialiste peut établir ce diagnostic et vous accompagner pour la surmonter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *