Comment apprendre la patience à son enfant ?

Véritables boules d’énergie impatientes, la plupart des enfants veulent tout… tout de suite. Il faut d’ailleurs avouer que la patience n’est pas leur point fort. Et lorsqu’il s’agit de devoir attendre, les rires se transforment en crises ou en pleurs. Mais comment leur apprendre la patience ? Certes, il n’existe pas de véritable mode d’emploi pour cela, néanmoins, ces quelques astuces pourront vous servir au quotidien.

Lui offrir un calendrier de l’avent anniversaire

En lui offrant un calendrier de l’avent anniversaire, vous initierez votre enfant à la patience. Le principe reste le même que celui du calendrier de l’avent classique, celui que l’on offre durant les fêtes de fin d’année. C’est aussi une façon plus ou moins originale de s’amuser pendant les jours qui précèdent l’anniversaire. Il s’avère donc intéressant d’opter pour un calendrier ludo-éducatif comme ceux qui sont proposés sur Aventbirthday.fr, pour que chaque date précédant l’anniversaire compte. Au fur et à mesure des jours, l’enfant s’amusera grâce aux devinettes, énigmes, rébus, coloriages, puzzles, loisirs créatifs, selon le calendrier choisi adapté à chaque tranche d’âge. Le challenge consiste à ouvrir une seule case du calendrier par jour. Outre les jeux, les calendriers de l’avent abordent également des questions éducatives en fonction du niveau scolaire de l’enfant.

Et bien évidemment, les questions environnementales sont également à l’honneur puisque les petits d’aujourd’hui seront les adultes de demain.

calendrier de l'avent anniversaire

Lui expliquer l’importance de la patience

Comme il n’est pas toujours évident d’apprendre la patience à un enfant, il faut déjà savoir que sa capacité à attendre varie selon son âge. Chez les petits de moins de 1 an, une trop longue attente engendre un sentiment d’insécurité. En revanche, un enfant de plus de 3 ans peut comprendre lorsque vous lui demandez d’être patient. Il faut surtout lui fournir des explications très claires : « Nous allons passer à table dans 5 minutes ». Il se crée ainsi des repères et apprendra les prémices de la patience.

C’est seulement à partir de 4 ans qu’un enfant peut tolérer un certain délai d’attente. À cet âge, il est plus autonome et peut même vaquer à ses propres occupations durant un court moment. Attention, vous ne devez jamais céder trop rapidement à ses besoins qu’il manifeste à travers des réactions extrêmes. Prenez le temps de l’apaiser, de l’écouter pour qu’il ne se sente pas délaissé si l’attente a été trop longue. D’une certaine manière, vous pratiquerez ainsi la parentalité bienveillante.

Lui apprendre à lire l’heure

La patience s’apprend également par le biais de l’apprentissage de l’heure. En général, c’est à partir de cinq ans qu’un enfant montre un certain intérêt pour l’heure. Commencez par associer les heures aux différents moments de la journée. Par exemple, il se lève à 7h pour aller à l’école et déjeune à 12h. Créez ensuite une horloge en carton pour lui expliquer les fonctions des aiguilles. Cette technique ludique lui permettra de comprendre l’importance du temps. Une tirelire se prête aussi à l’initiation à la patience.

Profitez-en pour lui apprendre la patience en instaurant une petite routine quotidienne. Par exemple, il ne devra pas réclamer son goûter avant 16h30 et ne devra pas rechigner lorsqu’il faudra prendre le bain à 18h… Mieux encore, offrez-lui une montre sur laquelle il pourra lire facilement l’heure et comprendre que le monde ne tourne pas forcément autour de lui. Il saura patienter avant de voir ses désirs se réaliser.

Utiliser les jeux de société

Bien que les jeux de société soient utilisés de prime abord pour s’amuser, ils ont également d’autres avantages. En effet, que votre enfant ait 2 ou 8 ans, il apprendra de nombreuses choses en s’amusant avec des jeux de société. Il pourra apprendre les chiffres, les couleurs ou encore les lettres lorsqu’il est petit. Puis en grandissant, il apprendra la patience, la stratégie ou encore la coopération. Et oui, il y a beaucoup à apprendre en jouant. L’avantage est que les enfants ne s’aperçoivent même pas de l’apprentissage en cours.

Rate this post

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *