position yoga prénatal

Yoga prénatal : quels sont les bienfaits du yoga pendant la grossesse

Le yoga prénatal est un excellent moyen de rester en forme et de se préparer au travail. Il vous permet également d’entrer en contact avec votre bébé avant sa naissance, ce qui peut être très enrichissant. Le yoga prénatal ne se résume pas à des exercices d’étirement et de respiration ; il vise à renforcer le corps par des postures destinées à vous aider à faire face aux douleurs liées à la grossesse, comme le mal de dos ou la sciatique (douleur qui irradie le long d’une jambe). Certaines yogis enceintes disent même se sentir moins stressées après avoir participé à des cours prénataux. Et si tout cela ne vous convainc pas, faire du yoga pendant votre grossesse peut même faciliter l’accouchement en préparant votre corps à ce qui l’attend !

Quelques conseils avant de débuter le yoga prénatal

Ne vous inquiétez pas de faire de grands des changements à votre routine maintenant que vous attendez un enfant. Gardez simplement à l’esprit les trois conseils suivants lorsqu’il s’agit de faire du yoga pendant la grossesse.

Soyez à l’écoute de votre corps

Il est important de ne pas trop vous pousser pendant le yoga prénatal, surtout si vous avez mal ! Rappelez-vous : « Aucune douleur n’est normale pendant la grossesse »

Si vous avez trop chaud, si vous vous sentez faible ou si vous avez besoin de faire une pause, n’hésitez pas à le dire à votre instructeur. Elle vous donnera probablement un peu plus de temps pour vous reposer et vous réhydrater jusqu’à ce que vous vous sentiez prête. Et n’oubliez jamais que ce qui fonctionne pour une yogi enceinte peut ne pas fonctionner pour une autre, alors n’hésitez pas à prendre ses conseils avec un grain de sel !

N’oubliez pas non plus que chaque chaque yogi enceinte est différente. Votre instructrice a probablement déjà enseigné à de nombreuses femmes enceintes, mais cela ne signifie pas qu’elle sait exactement comment votre corps va réagir pendant le cours. Et n’hésitez pas à lui demander conseil ! La meilleure façon de tirer le meilleur parti de votre expérience de yoga prénatal est de communiquer avec votre professeur dès que vous le pouvez.

Écoutez votre bébé

À qui appartient le cours de yoga, le vôtre ou le leur ? Les yogis enceintes oublient souvent qu’elles suivent des cours de yoga non seulement pour elles-mêmes, mais aussi pour préparer leur corps au travail et à l’accouchement. Bien sûr, cela ne signifie pas que vous devez vous pousser si quelque chose vous semble trop intense ; écoutez plutôt ce que votre esprit et votre corps vous disent ! S’il y a un si une pose ou une séquence particulière est trop difficile, concentrez-vous simplement sur autre chose. Vous n’avez pas besoin de vous dépasser à chaque fois que vous posez le pied sur votre tapis de yoga !

Restez hydraté

Le yoga exige beaucoup de persévérance. Veillez donc à boire suffisamment d’eau avant et après le cours. En restant suffisamment hydraté, vous garderez de l’énergie et éviterez les crampes musculaires pendant la pratique. Cela vous aidera également à passer le reste de la journée en vous sentant frais et dispos et prêt à tout !

yoga préparation accouchement

Quels sont les bienfaits du yoga prénatal ?

Le yoga est une pratique qui offre de nombreux avantages aux femmes enceintes, et qui peut être pratiquée sur le tapis ou en dehors. Le yoga aide à préparer votre corps et votre esprit aux changements physiques et émotionnels de la grossesse. Il influence également le développement du cerveau du bébé, en cultivant des techniques de relaxation et de respiration. Il existe de nombreux types de yoga et tous ne sont pas adaptés aux femmes enceintes. Vérifiez auprès de votre médecin avant de commencer à pratiquer le yoga et trouvez un professeur qui connaît bien le yoga prénatal.

Quelles sont les poses de yoga à faire lorsque l’on est enceinte ?

Voici quelques exemples de positions de yoga que vous pourrez réaliser durant votre grossesse :

  • La pose du chiot : cette pose étire la colonne vertébrale et ouvre la poitrine. Elle est utile pour soulager les douleurs dorsales.
  • La pose du chat : Cette pose permet d’étirer et d’ouvrir la colonne vertébrale, mais aussi de masser les organes internes.
  • Le chien tourné vers le bas : Cette pose renforce les bras et les jambes, et étire également le dos. Elle peut aider à soulager l’inconfort dans le bas du dos.
  • La pose du pont : Cette pose renforce les muscles abdominaux, ouvre la voie à l’activité physique et à la santé pendant le travail, et aide à soulager les tensions dans le cou et les épaules.
  • La pose de la montagne : il s’agit d’une pose de base debout qui vous aide à vous sentir ancré et dans le présent.
  • Warrior : Cette pose renforce les jambes et ouvre les hanches. Elle peut être utile pour soulager les tensions dans le bas du dos.
  • La pose de l’enfant en appui : cette pose détend le corps et l’esprit, et peut être effectuée à tout moment de la journée.

Les femmes enceintes doivent éviter les poses qui impliquent de s’allonger sur le dos après le premier trimestre, les poses qui nécessitent un équilibre ou des torsions, et les plis profonds vers l’avant. Écoutez toujours votre corps et consultez votre médecin pour choisir les postures qui vous conviennent. Pratiquer le yoga pendant la grossesse peut vous aider à rester en bonne santé, détendue et connectée à votre bébé.

bienfaits yoga prénatal

A quel moment de la grossesse pratiquer le yoga prénatal ?

Il est bon de commencer à pratiquer le yoga au cours du premier trimestre de la grossesse, car il peut soulager les douleurs dorsales, la constipation et les gonflements. Le yoga est un excellent moyen de réduire le stress et de garder vos muscles forts pour l’accouchement. En outre, la pratique du yoga prénatal peut également être une forme d’exercice sans danger pour votre bébé, car les postures sont douces.

Si vous ne pratiquez pas de sport habituellement et que vous souhaitez vous initier au yoga seule à la maison, nous vous conseillons de débuter à partir du 3e mois.

Enfin, il est conseillé de réaliser une à deux séances par semaine. Vous pouvez poursuivre la pratique du yoga prénatal aussi longtemps que vous en êtes capables, même jusqu’à l’accouchement.

Le yoga prénatal est un excellent moyen de rester en bonne santé, détendue et en contact avec votre bébé. Lorsque vous pratiquez le yoga prénatal pendant la grossesse, il est important de vérifier quelles poses sont sans danger pour vous et de consulter votre médecin avant de commencer la pratique.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *