Qu’est-ce que le syndrome d’alcoolisation fœtale ?

Si vous buvez pendant votre grossesse, l’alcool passera dans votre circulation sanguine pour atteindre votre bébé. La consommation d’alcool pendant la grossesse peut causer ce qui est appelé un syndrome d’alcoolisation fœtale. C’est une maladie grave qui affecte le fœtus et donc un enfant durant toute sa vie. Les enfants atteints de ce syndrome ont des problèmes de développement, d’apprentissage, de comportement et d’aptitudes sociales. Elle peut également causer des malformations physiques.

Quelle est la quantité d’alcool à ne pas dépasser lorsque l’on est enceinte ?

A l’heure actuelle, nous ne savons pas à partir de quelle quantité d’alcool ingérée cela a des répercussions sur le fœtus. C’est pour cette raison qu’il est préférable de s’abstenir de toute consommation d’alcool pendant une grossesse ou lorsque vous essayez de tomber enceinte. Ce que nous savons, c’est que plus la consommation d’alcool est importante et plus le bébé risque d’en souffrir. La consommation excessive d’alcool – boire 5 verres d’alcool ou plus à la fois – est très dangereuse pour un bébé à naître.

Comment puis-je prévenir le syndrome d’alcoolisation fœtale ?

Si vous songez à tomber enceinte ou si vous l’êtes déjà, il est préférable d’arrêter immédiatement de boire de l’alcool. Il n’y a pas de quantité connue d’alcool sans danger pendant la grossesse. Chaque fois que vous choisissez de ne pas boire, vous aidez votre bébé et vous lui assurez un développement normal.

Si vous avez de la difficulté à arrêter de boire ou si vous avez déjà un enfant atteint de ce syndrome, nous vous conseillons de chercher de l’aide avant d’essayer de tomber enceinte. Certaines collectivités ont des programmes de soutien où les femmes aident d’autres femmes à arrêter de boire. Votre médecin, le groupe de soutien local ou un spécialiste en addictologie peuvent vous aider à trouver un programme qui vous convient. Bien qu’il n’existe aucun lien connu entre la consommation d’alcool d’un père et le syndrome d’alcoolisation fœtale, les pères peuvent soutenir leur partenaire en ne buvant pas pendant sa grossesse.

Qu’arrive-t-il aux bébés dont la mère boit pendant la grossesse ?

Les bébés exposés à l’alcool avant leur naissance sont exposés à plusieurs risques :

  • Développer des lésions cérébrales permanentes,
  • Être plus petits que les autres bébés,
  • Peuvent présenter de légères différences sur le visage, comme des yeux petits ou étroits, et une lèvre supérieure mince ou plate,
  • Être capricieux, avoir de la difficulté à s’apaiser
  • Avoir des troubles du sommeil

Les bébés exposés à de grandes quantités d’alcool avant la naissance peuvent passer par un sevrage au cours des premières semaines de leur vie. Ce sevrage commence souvent avant que les bébés ne quittent l’hôpital.

Les symptômes de sevrage comprennent :

  • Une agitation extrême,
  • La présence de tremblements
  • Des problèmes d’alimentation, et de diarrhées.
  • De possibles troubles du rythme cardiaque
  • Des problèmes respiratoires
  • Des troubles de la digestion

syndrome d’alcoolisation fœtale echographie

Le syndrome d’alcoolisation fœtale peut-il guérir ?

Non, il dure toute la vie, mais les symptômes peuvent changer à mesure que votre enfant vieillit.

Chez les tout-petits, on retrouve souvent une hyperactivité, des difficultés à suivre des instructions simples, des retards du développement global ou encore des dysfonctionnements dans les interactions sociales. Chez les enfants en âge d’être scolarisés, on remarque des difficultés d’apprentissage, des troubles de l’attention, des problèmes comportementaux en classe voir de la violence. Ce sont en général des enfants qui ont beaucoup de difficultés à suivre le programme scolaire et qui ont une très faible estime d’eux-même. Chez les adolescents ou adultes, on note des problèmes de santé mentale, des comportements sexuels inappropriés, des addictions à la drogue ou l’alcool, des problèmes avec la justice engendrés par de mauvais comportements.

Que dois-je faire si je pense que mon enfant est atteint du syndrome d’alcoolisation fœtale ?

Il est important d’agir tôt pour réduire les risques que les enfants atteints de ce syndrome aient des problèmes plus graves lorsqu’ils vieillissent. Si vous pensez que votre enfant en est atteint, parlez-en à votre médecin. Le médecin est là pour vous aider, vous et votre enfant, pas pour vous juger. Seul un professionnel de santé pourra vous aiguillier et vous accompagner.

Pour savoir si votre enfant est atteint de ce syndrome, un médecin vous posera des questions sur :

  • Votre consommation d’alcool durant la grossesse
  • Sur le comportement de votre enfant
  • Sur la situation de votre enfant à l’école, et en société

Toutes les grossesses où il y a eu consommation d’alcool ne provoqueront pas forcement de troubles sur le fœtus. En revanche, il est très important d’être informé sur les risques et les conséquences afin de réagir au plus vite si tel est le cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *