Qu’est-ce que la diversification alimentaire et comment la mettre en place ?

Jusqu’à 4 mois environ, votre bébé est exclusivement nourri aux biberons ou au sein. Passé cet âge, ses besoins nutritionnels évoluent et c’est le moment de lui proposer de nouveaux aliments. Pour cela, il est important de connaitre quels aliments il est possible de donner en fonction de l’âge de son bébé, ainsi que les quantités. Pour réussir une diversification alimentaire, il est important de la débuter lorsque votre bébé est prêt et de proposer doucement de nouvelles saveurs.

Qu’est-ce que la diversification alimentaire ?

La diversification alimentaire commence en général lorsque le lait infantile ou maternel ne suffit plus aux besoins nutritionnels de bébé. Ou alors lorsque votre bébé est capable de digérer d’autres aliments que le lait. Cette phase intervient généralement entre le 4e et le 5e mois. Il est très déconseillé de débuter la diversification avant cet âge. En effet, avant cela les fonctions rénales et gastro-intestinales de bébé ne sont pas encore tout à fait matures. Ces organes ne sont pas encore capable de traiter des aliments plus complexes que le lait. Il est également possible qu’une diversification précoce entraîne des carences en calcium, fer et acides gras essentiels. Enfin, une diversification alimentaire trop tardive risquerai d’augmenter le risque de manifestations allergiques.

Dans tous les cas, nous vous conseillons vivement de parler de la diversification alimentaire avec le pédiatre ou votre médecin généraliste. Ils seront en capacité de vous expliquer et vous aiguiller sur la marche à suivre. Il est également très important que votre bébé soit installé dans de bonnes conditions pour pouvoir manger. Installez-le dans sa chaise haute, bien positionné il sera plus attentif à ce qui se passe pour lui.

Entre 4 et 7 mois : le début de la diversification

Les fruits

Nous vous conseillons de commencer l’introduction des fruits sous forme de compotes lisses. Vous pouvez tabler sur la pomme, la poire, la banane, la pêche ou encore l’abricot. Donnez-lui une petite quantité pour commencer (deux ou trois cuillères à café) puis augmentez les doses progressivement. Au bout d’un mois vous devriez lui donner un pot d’environ 130g.

Les légumes

Comme pour les fruits, choisissez de les donner sous forme de purées. Pour vous aider à gagner du temps, n’hésitez pas investir dans un mixeur Beaba. Optez au début pour des légumes peu fibreux et aux saveurs douces comme la carotte, le blanc de poireau, les épinards, la courgette ou encore le potiron. Vous pouvez également y ajouter de la pomme de terre pour lui donner plus de consistance. Donnez-lui de petites quantités puis augmentez les doses progressivement. Ne cherchez pas à lui en donner plus que ce qu’il ne peut avaler. N’oubliez pas que tout cela est nouveau pour lui et que cela demande beaucoup d’énergie à son petit corps pour tout assimiler.

Nous vous conseillons de ne donner qu’un légume par jour pour lui permettre de s’habituer à cette nouvelle saveur. Vous pouvez y ajouter un filet d’huile d’olive ou une noisette de beurre pour lui procurer les acides gras essentiels dont il a besoin.

A cet âge, il est fortement déconseillé de donner certains légumes qui sont encore bien trop difficiles à digérer pour les bébés : tous les choux, les navets, les artichauts, les poivrons, le vert du poireau, les aubergines, les oignons, les céleris ou encore la pulpe de tomates.

Les protéines

Les protéines ne seront pas à ajouter à l’alimentation de votre bébé avant ses 6 ou 7 mois. A partir de cet âge, vous pouvez commencer à lui donner de la viande, du poisson blanc ou encore des œufs durs. Mixez et ajoutez quelques cuillerées dans sa purée de légumes.

Vous allez commencer à voir que certains aliments lui plaisent plus que d’autres !

Les produits laitiers

A cet âge, votre bébé aura encore besoin de ses biberons ou tétées plusieurs fois par jour. Le lait reste la base de son alimentation. Vous pouvez également choisir de compléter son apport en produits laitiers grâce aux laitages spécial bébé qui sont conçus avec du lait du 2e âge.

diversification alimentaire

Entre 8 et 9 mois : on ajoute de nouveaux aliments

Les fruits

Vous pouvez ajouter dans son alimentation les framboises ou les kiwis. Donnez-les lui toujours en compote. Vous pouvez commencer à lui proposer des fruits bien mûrs en petits morceaux (sans peau ni pépins). Vous pouvez augmenter les quantités de fruits à 200g par jour.

Les légumes

Maintenant qu’il s’est habitué aux purées, vous pouvez augmenter les quantités jusqu’à 200/250g par repas. Conservez la liste des légumes conseillés précédemment.

Les protéines

Vous pouvez désormais lui donner jusqu’à 20g de viande, poisson ou œuf dur par jour.

Les fromages

Il est temps d’introduire le fromage dans l’alimentation de bébé. Commencez par ajouter un peu de fromage râpé, emmental ou gruyère dans sa purée. Puis, vous pouvez lui donner de petits morceaux de fromages pasteurisés en veillant à bien retirer la croûte. Il est interdit de donner du fromage au lait cru aux bébés pour éviter les risques de listériose ou salmonellose. Donnez lui 10g de fromage par jour au maximum.

Les féculents

Vous pouvez également introduire progressivement les féculents comme le riz, la semoule ou les pâtes fines. Nous vous conseillons de les ajouter à sa purée pour que son alimentation soit équilibrée. Allez-y doucement sur les quantités.

diversification alimentaire

Entre 10 et 12 mois : on consolide les bases

Les fruits

A cet âge, vous pouvez augmenter les quantités de fruits à 250g par jour, qu’ils soient crus ou cuits. Attention aux fruits à coques qui sont vivement déconseillés pour éviter tout risque d’étouffement. Vous pouvez lui donner des fruits exotiques si vous le souhaitez et des jus de fruits dilués.

Les Légumes

Vous pouvez désormais augmenter les quantités à 250g de légumes par repas. Vous pouvez commencer à lui proposer des purées moins lisses avec quelques morceaux. Vous pouvez également ajouter les choux, les salsifis, l’artichaut et les navets à l’alimentation de bébé.

Les protéines

Vous pouvez augmenter un peu les quantités de protéines ajoutés à sa purée (25g maximum par repas). Vous pouvez également essayer la viande moulinée.

Les produits laitiers

Votre bébé prendra encore des biberons de lait 2e âge. Mais vous pouvez également lui proposer un peu de fromage, yaourts, fromage blanc ou encore petits suisses.

Les féculents

Vous pouvez désormais ajouter le pain à la liste des féculents. En revanche, le pain complet est encore trop difficile à digérer à cet âge, donc il est déconseillé d’en donner à votre bébé.

diversification alimentaire 4

Après 12 mois : votre bébé mange presque tout

Les fruits et légumes

A partir de cet âge, vous pouvez commencer à donner des légumes crus à votre enfant : carottes râpées, salade de tomates ou encore concombre. Pour l’assaisonnement, faites quelque chose de doux. Évitez la vinaigrette qui est trop acide pour l’estomac de votre bébé. Vous pouvez désormais donner jusqu’à 175g de légumes par repas à votre bébé tout en ajoutant des féculents. Attendez ses 15 mois pour lui préparer des purées de légumes secs comme les haricots, les lentilles ou les pois cassés.

Les protéines

A un an, votre bébé peut manger jusqu’à 30g de viande ou de poisson par jour. A partir de ses 18 mois, les premières canines et molaires de bébé lui permettent de manger de la viande hanchée ou en petits morceaux.

Les produits laitiers

Votre bébé a encore besoin de son apport en lait quotidien. Préférez plutôt le lait de croissance plus qu’un lait de vache classique. Vous pouvez aller jusqu’à lui donner 500 ml de lait de croissance par jour jusqu’à ses 3 ans. N’hésitez pas à toujours compléter avec d’autres produits laitiers, vous pouvez aller jusqu’à trois apports par jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *