mise au sein allaitement

Tout connaitre sur la montée de lait

En tant que mère qui allaite, vous pouvez constater que la montée de lait n’est pas aussi rapide ou abondante que vous le souhaiteriez. Il y a de nombreuses raisons à cela : des changements hormonaux à de simples choix de vie. Cet article vous guidera dans le processus d’augmentation de la production de lait et d’accélération de la montée de lait.

Qu’est-ce que le colostrum ?

Le colostrum est un liquide épais et jaunâtre que la mère produit peu de temps après l’accouchement ou en fin de grossesse. Il est riche en protéines, en vitamines, en sels minéraux et en anticorps, qui aident à protéger votre bébé contre les infections. En revanche, il a une faible teneur en lactose et lipides.

Le colostrum est produit naturellement, mais en petite quantité. À près environ cinq jours, cela se transforme en lait de transition dont la composition est différente. Il contient davantage de lactose, de calories et de lipides. Vous remarquerez également qu’il est produit en plus grande quantité. C’est le moment de la montée de lait.

Qu’est-ce que la montée de lait ?

La montée de lait est un mécanisme physiologique qui a lieu après l’accouchement. Généralement, vous pourrez la remarquer dans les 3 à 5 jours après la naissance de votre enfant. C’est la première étape de la lactation. C’est le processus de production du lait destiné à l’allaitement des nourrissons. Elle se produit lorsque les glandes mammaires des seins sont stimulées par l’hormone prolactine, qui est libérée par l’hypophyse. Certaines femmes ont de la facilité à produire beaucoup de lait, tandis que d’autres doivent prendre des mesures spéciales pour augmenter leur production.

Quels sont les signes de la montée de lait ?

Les jeunes mamans peuvent facilement repérer quand a lieu la montée de lait. Celle-ci s’accompagne de signes très spécifiques. Les premiers signes sont les tensions et le gonflement des seins. Ils peuvent même être douloureux. Les mamelons changent aussi, ils durcissent et s’allongent. Et, enfin, le signe par excellence que la lactation est en marche est que le lait s’échappe du mamelon sans succion.

Comment reconnaitre une montée de lait retardée ?

On considère que la montée de lait est dans les temps lorsqu’elle a lieu dans les 72 heures après la naissance de l’enfant. Cependant, dans certains cas, la montée de lait peut prendre jusqu’à sept jours. On parle alors de retard de montée de lait. Bien qu’elle ait lieu dans les bons délais, il peut arriver que celle-ci soit insuffisante. C’est le cas lorsque la prise de lait par le nouveau-né ne dépasse pas 9,2 g de lait par tétée.

Les professionnels de santé utilisent plusieurs critères pour déterminer si la montée de lait est retardée ou insuffisante :

  • les seins n’ont pas augmenté de volume dans les 5 jours suivant l’accouchement
  • le nouveau-né a perdu plus de 7 % de son poids de naissance
  • les selles du bébé sont très rares (moins de 3 selles par jour) ou ces selles contiennent encore du méconium après 4 jours
  • le bébé urine peu
  • le nourrisson est agité ou au contraire peu réactif
  • les seins sont très douloureux

signes montée de lait

Quels sont les facteurs de risque d’une montée de lait retardée ?

Il est possible, avant l’accouchement, que plusieurs facteurs de risque laissent penser que la montée de lait puisse être difficile. Pour éviter de vivre l’allaitement comme un échec, il est important de les connaitre et de les palier lorsque cela est possible.

La plupart des facteurs de risque sont des troubles hormonaux qui pourraient empêcher le développement normal de la glande mammaire. On retrouve parmi les facteurs de risque le diabète, l’hypothyroïdie, l’obésité, l’hypoplasie mammaire (insuffisance de développement des seins), la rétention placentaire (le placenta n’est pas expulsé totalement à l’accouchement), le syndrome des ovaires polykystiques, des lésions ou une chirurgie mammaire. Ou encore des mamelons peu développés qui compliqueront la mise au sein.

Comment expliquer une montée de lait retardée ?

Vous avez accouché et malheureusement la mise au sein est difficile. Si la montée de lait est retardée, cela peut s’expliquer par plusieurs raisons :

  • La mise au sein a été faite trop tardivement à la naissance,
  • Le nouveau-né a eu des problèmes de santé à l’accouchement (les bébés prématurés notamment)
  • Les mises au sein sont réalisées de manière irrégulière
  • Le bébé confond l’allaitement et la tétine
  • Le bébé est mal positionné
  • Les facteurs liés au nourrisson : un frein de langue trop court ou une mauvaise succion
  • Les facteurs liés à la maman : des troubles hormonaux (hypothyroïdie, diabète, obésité), certains médicaments consommés, une fatigue trop importante, une hydratation insuffisante, un découragement de la situation.

L’allaitement est un processus naturel, mais pour certaines mères, il peut être difficile de produire du lait. Cela peut être dû à un certain nombre de facteurs, notamment des troubles hormonaux et des problèmes de santé chez le bébé. Si vous avez des difficultés à allaiter, vous pouvez essayer d’augmenter votre production de lait de plusieurs façons. L’acupuncture, les remèdes à base de plantes et la consommation d’une grande quantité de liquide en sont quelques exemples.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.